Partagez | 
Nasrin . serons-nous un jour d'accord

avatar
Messages : 8
Âge : 21 ans
Type de Gastrea : initiator type mygale
Habitation : zone Nord
Initiator



MessageSujet: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   Dim 20 Juil - 0:14



serons-nous un jour d'accord


Il était dix heures du matin, autant dire que Marjan n’était pas du tout heureux que de se retrouver au centre commercial. Il faisait beau et même, chaud. De ce fait, il avait été obligé, pour son propre confort, de mettre un simple t-shirt sans manches, avec dessus des motifs de palmiers oranges et verts. Il portait avec un slim noir et une paire de tongs, qu’il prenait un malin plaisir à traîner contre le sol pour bien montrer qu’il n’était pas content de se trouver là. Il portait, noué autour de sa taille, un large pull gris qu’il pouvait rapidement enfiler pour se camoufler. Pour faire de l’ombre sur son faciès déformé, sur sa tête était vissée une casquette portant l’insigne d’une société de dératisation. Ses doigts disparaissaient sous de nombreuses bagues colorées et un large bandage scotché le long de son bras droit rappelait qu’il y a encore trois jours, il avait failli se faire couper en morceaux par un gastrea. Et maintenant, il se retrouvait dans un magasin d’arts de la table, à chercher des idées de décoration pour le mariage à venir. Son mariage. Avec Nasrin.

Cette dernière avait dit qu’il était plus sensé de venir là tôt. Peu de monde faisait les magasins le matin, ce qui était parfait pour Marjan et sa timidité ! Oui mais ce dernier se sentait plus à l’aise, quand-même, quand il faisait sombre dehors. Et là, le regard des deux vendeuses, qui n’avaient que le couple de la sécurité civile pour clients, l’incommodait. Il n’avait vraiment pas la gueule de quelqu’un s’intéressant aux arts de la table.

Pour leur échapper, la mygale s’enfuit vers le fond du magasin où un rayon entier de serviettes en papier, de toutes les couleurs, l’attendait. C’était intéressant, cela. Des serviettes, ils allaient certainement devoir en acheter ! Et puis, en papier… c’était économique et il n’y aurait plus qu’à les jeter ensuite. Et il y en avait des turquoises ! Un turquoise tirant légèrement vers le vert. Il était pâle, doux. Mais, restait vibrant. Il attirait l’œil. Oh oui, Marjan aimait cette couleur ! Nasrin n’avait pas encore décidé de dans quels tons seraient leur cérémonie, n’est-ce pas ? Certainement accepterait-elle de mettre dedans quelques serviettes bleues… ou pas. Où était-elle, d’ailleurs ?

Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 7
Promoter



MessageSujet: Re: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   Dim 20 Juil - 3:13
Ces dernières semaines avaient surement été les plus stressantes qui soient pour elle, et à vrai dire, le boulot n’était en rien coupable. Non, ce qui mettait Nasrin sur les nerfs en ce moment n’était ni les civiles idiots se mettant en situation périlleuse, ni une attaque impromptue de Gastrea. C’était le mariage, qui approchait de plus en plus. Alors que les préparatifs, à son sens, n’étaient pas terminés. Rien n’était fait comme elle le désirait, rien n’était suffisant au point. Et c’était fou d’ainsi être obsédée par la perfection de cet évènement, alors qu’habituellement elle était d’une nonchalance certaine. La raison ? Probablement portait-elle trop d’importance à cet évènement. Et qu’elle voulait s’assurer d’en avoir des souvenirs intarissables. Mais cela avait-il seulement le moindre intérêt ? Car au fond, ce qui comptait, c’était surtout eux, tout le monde. Et pas juste ce jour-là. Alors peut-être qu’au fond, ça n’avait finalement pas le moindre sens.

Elle l’avait fait lever tôt. Un miracle pour elle-même, et conséquence assez malheureuse au final de son mal à dormir et d’un réveil en sursaut. Cauchemar idiot, une fois de plus. Récurrent également, et dont elle refusait de parler. Parce que c’était juste un mauvais rêve, après tout. Pourquoi s’en faire ? Alors comme à chaque fois, elle avait mis ses inquiétudes de côté, et s’était changé les idées. C’était bien plus facile ainsi.

Et les voilà dans le centre commercial. Mains enfoncées dans les poches de son jean, accordé avec un simple débardeur blanc, elle avait mine de rien plus d’allure que son compagnon. A croire qu’il faisait exprès pour se venger, sachant pertinemment qu’elle haïssait le haut qu’il portait en ce moment. C’était même parfois à se demander comment elle pouvait bien faire pour le supporter. Sauf que du coup, elle n’avait rien dit quant à son accoutrement. Ce serait lui faire le plaisir d’admettre qu’il avait réussi à l’agacer. Et autant dire que c’était clairement exclu.

« Tu vas m’obliger à te courir après toute la journée ? »

La voix venait de derrière lui. Parce qu’il lui avait fallu un petit moment pour que Nasrin se rende compte que son compagnon avait disparu. Chose qui plus qu’à n’importe quel autre moment, l’avait irritée. Oh, elle savait très bien qu’il était timide et mal à l’aise dans ce genre de lieux, mais pour cette fois, juste cette fois, elle aurait voulu qu’il fasse un effort. Juste ça.

« Une suggestion sur les serviettes ? »

Ça sonnait presque comme un reproche. C’était la faute à la fatigue pourtant, ce serait dur et ce ton rude. Et sa chevelure relevée en queue de cheval n’aidait pas forcément à adoucir son minois contrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 8
Âge : 21 ans
Type de Gastrea : initiator type mygale
Habitation : zone Nord
Initiator



MessageSujet: Re: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   Dim 20 Juil - 16:43



serons-nous un jour d'accord

Il la cherchait, elle le trouvait ! D’une voix autoritaire elle lui demanda si elle allait devoir passer sa journée à cavaler après lui et cela donna envie à Marjan de s’enfuir, encore, vers un autre coin du magasin. Il eut un mouvement de recul, rentrant légèrement sa tête dans ses épaules et ramenant ses bras vers son torse, le paquet de serviettes en papier toujours entre les mains. Nasrin, si elle ne l’avait pas vu avant, ne pouvait à présent que se rendre compte de sa présence et de l’intérêt que l’homme mygale lui portait, vu qu’il le serrait entre ses doigts. Quoique là il semblait plus s’en servir comme un bouclier, la jeune femme l’accompagnant n’avait pas l’air de la meilleure humeur qu’il soit et forcément, Marjan s’en était rendu compte. Etait-il bon de se lancer dans une discussion avec elle ? Peut-être préférait-elle juste qu’elle le suive, comme un animal domestique ayant faim ferait avec son maître ? Non. Si Nasrin avait demandé qu’il l’accompagne, c’était pour avoir son avis, pour qu’il participe aux préparations de leur mariage, n’est-ce pas ? Jusque-là, le jeune homme avait été plutôt passif. Pour lui, un mariage à l’état civil, sans cérémonie, lui aurait tout à fait suffit. Mais pour Nasrin, c’était différent. Elle voulait quelque chose de grand, de voyant ! Peut-être parce qu’elle avait une famille devant laquelle imposer son union. L’initiator était tout à fait au courant des tensions que l’annonce de leur mariage avait fait naître entre sa fiancée et quelques-uns de ses parents. Mais Marjan ne faisait que supposer. Il n’avait jamais osé demander… comme toujours, il était un peu trop réservé. Même avec celle qu’il voulait côtoyer jusqu’à sa mort, jusque dans leur plus profonde intimité. Prenant une grande inspiration, il répondit à la question que la jeune femme venait de lui poser.

« J’aime bien cette couleur. » Il agita nonchalamment le paquet de serviettes et eut un léger sourire, espérant que son expression faciale (faussement) enjouée déride un peu la brune. Mais ses sourcils levés trahissaient son inquiétude. D’un de ses pieds il gratta un de ses mollets, ce qui contrastait avec l’attitude nonchalante qu’il tentait d’adopter. « Qu’en dis-tu ? » Sous-entendu, qu’en-dis-tu pour le mariage… mais il n’osait pas prononcer ce mot, de peur de déchaîner un ouragan. Aucun faux-pas ne lui était permis, sur ce sujet !

Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 7
Promoter



MessageSujet: Re: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   Lun 21 Juil - 3:38
Pas idiote pour un sou, elle savait très bien ce que pouvait occasionner comme réaction ce genre d’attitude. Nasrin le connaissait après tout, et était parfaitement consciente qu’ainsi s’adresser à lui, de la rudesse autant dans la voix que dans le regard, ne ferait que le pousser à se faire encore plus fuyant. Et probablement d’aucune aide. Simplement, même connaissance de cause, elle n’était pas d’humeur à vouloir faire des efforts. Pas ce matin, pas avec tout ce stress et ce réveil désagréable. Elle s’excuserait plus tard, voilà tout.

Oh, elle savait que pour lui, ce mariage n’était pas aussi important qu’elle. Et d’un côté, elle ne pouvait nullement le blâmer pour cela, pas si égoïste que ça, au fond. Sauf qu’une part d’elle ne pouvait s’empêcher d’être irritée par son attitude et son désintérêt presque total pour la chose. C’était ce qui arivait après tout lorsque l’on était submergée par la nervosité et le stress, et que l’on oubliait à quel point son fiancé n’était pas forcément du genre à parler. Du moins, pas si elle ne le poussait pas un peu. Et voilà quel genre de situation cela créait.

Le jaugeant quelques instants, profondément ridicule, à ainsi se cacher derrière un pauvre paquet de serviettes, un soupire finalement lui échappa. Ça lui faisait de la peine à vrai dire d’ainsi se comporter avec lu, incapable de montrer autant d’empathie et de compréhension qu’à l’accoutumée. Ce qui ne la poussa qu’à se renfrogner un peu plus, plissant les sourcils.

« C’est joli. »

Oui, c’était une couleur qui lui plaisait bien, mine de rien. Et étant donné qu’ils n’avaient encore fait aucun choix, ou que surtout, ils n’avaient pas sur se mettre d’accord parce qu’elle prenait cela trop à cœur et que lui n’en avait rien à faire, les couleurs n’avaient même pas été discutées.

« Mais il faudrait trouver une couleur qui s’accorde. » Un soupire. « Hm ? »

Le blanc semblait tout indiqué, à vrai dire, comme elle le lui désignait de la main. C’était un mariage après tout, alors oui, le blanc coulait de source.

« Et me lance pas ce regard-là, tu veux ? J’ai besoin de ton avis, et tu le sais. »

Ah ça, ils n’avaient pas franchement fière allure, à être incapable d’avoir une vraie discussion. Surtout pour quelque chose d’aussi risible que ça. N’était-ce pas sens être une belle journée pour eux ? Pas si sûr, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 8
Âge : 21 ans
Type de Gastrea : initiator type mygale
Habitation : zone Nord
Initiator



MessageSujet: Re: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   Mar 29 Juil - 12:45



serons-nous un jour d'accord

Joli. C’était tout. Une réponse qui présageait que des difficultés. Marjan avait bien fait de se cacher derrière le paquet de serviettes ! Quelques-uns des yeux du jeune homme clignèrent et tous se tordirent en une mine désolée. Une mine boudeuse, contrariée et attristée. Nasrin ne voulait pas de couleur. Elle voulait du blanc. Encore du blanc. Toujours du blanc. Un mariage blanc. Banal. Blanc, blanc et encore blanc ! Marjan en avait ras la casquette, du blanc. « Encore ? » laissa-t-il timidement lui échapper, alors qu’il baissait le paquet derrière lequel il s’était caché. Ses épaules s’affaissèrent et sa tête se pencha sur un côté, alors que son regard tentait de ne pas quitter celui, dur, de Nasrin. Elle rajouta d’ailleurs qu’elle avait besoin de son avis. Cela fit naître un léger rictus sur la bouche de la mygale, qui roula des yeux. Son avis ? Eh bien, pour une fois, il allait le lui donner.

« J’en ai marre du blanc. » Pouvait-il être plus clair que cela ? C’était la couleur traditionnelle du mariage, oui. Mais ils n’étaient pas un couple traditionnel et en rien cette couleur n’était obligatoire : ils n’étaient plus au Moyen-Age et puis, Nasrin n’était plus vierge. Elle n’avait même pas à porter une robe blanche ! De plus, le blanc, cela se salit rapidement. « Et puis… tu dis avoir besoin de mon avis mais finalement, il n’y a que le tien qui compte. » Oups. Ses mains se crispèrent sur le paquet de serviettes et il sentit le peu de poil qu’il lui restait se hérisser : son corps préparait à se défendre. Parce que oui, il venait de faire une belle bourde.

C’était sorti sans que Marjan veuille vraiment dire cela. Sa langue avait bougé plus vite que son cerveau et déjà, il le regrettait. Sa moitié n’était pas de bonne humeur, que venait-il de faire ? Cela n’allait pas arranger les choses ! Alors, il tenta une stupide pirouette de rattrapage… « Mais tu as certainement raison hein, du blanc c’est mieux. Prenons du blanc. » L’initiator, dire que quelqu’un savait mieux que lui ? Forcément, quand on le connaissait un minimum, cela ne pouvait sonner que comme étant des mots ironiques : normalement la mygale refusait toujours d’avoir tort, sa mauvaise foi n’ayant pas de limites. Il était vrai, d’ailleurs, que Marjan ne pensait pas ses mots : selon lui, Nasrin n’avait pas raison. Tout allait être trop blanc. Cela allait manquer de peps, de vivant. Cela allait être un mariage sans Marjan… il allait juste être là, dans le costume qu’elle lui aurait choisi. Rien ne refléterait ce qu’il était. Autant embaucher un mannequin à son effigie ! Avec la peau blanche et les cheveux blancs, pour bien aller avec le reste de la décoration, tiens. Bah, c’était son jour, à Nasrin, après tout… n’est-ce pas ? C’était elle la mariée, la personne la plus importante d’un mariage. Tant mieux pour le marié d’ailleurs, qui n’aimait pas trop être le centre d’intérêt.

Il reposa d’un geste brusque les serviettes turquoise sur des serviettes vertes et prit un paquet de serviettes blanches, puis un deuxième. « Allez, va pour du BLANC et maintenant on RENTRE ». Voilà, à présent ils étaient tous deux de mauvaise humeur. Ses mots étaient secs. « A moins qu’il faille qu’on aille aussi acheter des nappes BLANCHES et du papier BLANC et de la peinture BLANCHE pour être sûrs que tout sera BLANC » maugréa-t-il à voix basse, sans oser regarder Nasrin. Mais, pour sûr, elle l’avait entendu.

Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 7
Promoter



MessageSujet: Re: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   Lun 4 Aoû - 1:05
Comment ça encore ? De quoi parlait-il ? Rien que ce mot-là lui donnait un mauvais pressentiment. Comme le présage d’une potentielle dispute dont elle ne voulait guère. A vrai dire, plus que ce mot, c’était surtout l’attitude soudaine de monsieur qui lui laissa supposer cela. Depuis le temps, elle avait sur comprendre ses réactions, plutôt utile lorsque l’on vit avec un type comme lui. Car elle avait beau l’aimer, ça n’était plus à prouver à ce jour, la vie aux cotés de monsieur n’étaient pas de tout repos. Oh non.

Pour le coup, elle se fit muette, un peu perdue. Ou trop fatiguée. Le fixant, ses prunelles vertes pailletées d’or le dévisageant, Nasrin cherchait quoi faire. Quoi dire. D’autant plus que les mots qu’il venait de lui dire étaient quelque peu vexant. Ne venait-elle donc pas de lui demander son avis ? C’était à n’en plus rien comprendre. Et rien qu’à sa posture, elle réalisa très vite que ça n’était pas des mots réfléchis.

Elle ne savait à vrai dire comment réagir à cela. Perdue entre la fatigue, le stress et la mauvaise humeur, elle se sentait à la fois d’humeur agressive et lassée. Un cocktail étrange et pas forcément digeste qui rendrait assurément sa réaction imprévisible. Si réaction il y avait, et il ne lui en laissa pas le temps. Non, voilà Marjan qui renchérissait. Et quelque chose lui disait que ça n’était pas honnête. Ça n’était pas lui du tout.
Depuis quand avouait-il qu’elle avait raison ? Même lorsque c’était le cas, il était plus buté qu’un âne. Oh, ça ne lui plaisait pas, tout à coup, cette attitude qu’il avait avec elle. Sauf qu’aucun mot n’arrivait à quitter ses lèvres entrouvertes, tandis qu’elle le dévisageait. Surprise, et… Agacée ?

Et ça n’était pas fini, non. Il eut une réaction qu’elle n’aurait pas supposée chez lui. Pas là. Parce que pour une fois, elle n’avait rien fait de mal. Elle l’avait écouté et accepté sa proposition. Ou bien ? Alors que lui prenait-il ? Tant de mauvaise foi dans ses mots, et tant d’agressivité ! C’était presque comme si elle ne le reconnaissait pas, et quelque chose lui pinça le cœur.

S’en suivit alors un silence. Trop lourd silence, alors que la promoter cherchait ses mots. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, sa soudaine réaction l’avait prise de court, étouffant au passage sa mauvaise humeur, ou du moins, la muselant pour quelques instants.

« Qu’est-ce qui t’arrive, sérieusement ? »

Sa voix était quelque peu incertaine, et cela ne lui ressemblait que peu.

« Je t’ai dit que je la trouvais jolie, non ? »

Et ses doigts très vite récupérèrent le paquet de serviettes turquoise, l’agitant sous son nez. Qu’avait-elle donc dit ou fait pour mériter telle attitude détestable ? Elle n’avait fait que suggérer le blanc parmi d’autres couleurs, parce que c’était facile à accorder et simple, voilà tout.
C’est pourquoi, lâchant un énième juron tout en ignorant les vendeuses les fixant depuis quelques instants déjà, elle répliqua, retrouvant sa voix :

« T’as quoi à me reprocher, au juste, hein ? Je t’ai demandé ton avis, que je sache, et c’était juste une proposition ! Comment tu veux que je sache ce qui te plait ou non si t’es pas capable de le donner ton putain d’avis même quad je te pose la question, hein ? »

Le ton montait, tout à coup. Juste un peu, mais la voix de Nasrin portait, et tonnait fort. Peut-être trop. Mais là, entre le manque de sommeil, sa nervosité mettant ses nerfs à fleur de peau et son attitude, c’était un peu trop de choses à supporter.

« Et tu sais quoi ? Débrouille toi sans moi. Oh, mieux encore. Au diable le mariage ! Si c’est pour t’entendre te plaindre alors que tu aurais pu m’aider, je préfère encore qu’il n’ait pas lieu ! »

Quelques mots pas très réfléchis, quelques mots de trop. Et la voilà qui tournait les talons, sous les regards trop curieux des employées. Furieuse et peinée à la fois. Parce que ce n’étaient que des putains de serviettes, et les voilà qui se disputaient. Juste pour ça. Mais elle s’en fichait, préférant s’éloigner, et prendre place sur un banc dans le hall. Son visage entre ses mains. Elle était épuisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nasrin . serons-nous un jour d'accord   
Revenir en haut Aller en bas
 

Nasrin . serons-nous un jour d'accord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que serons nous sans toi ?
» Racontez nous, le jour ou vous avez connu votre plus grande Déception
» Les portes de l'enfer.(verrons nous, un jour cette lumière???)
» Nous ne serons jamais des héros de Jouvray et F/G Salsedo
» Ne sais un jour si nous le reverrons...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empyrean Sud :: La zone commerciale Eliseo-
Ruina Imperii by Yonaka Tsurugi on Grooveshark