Partagez | 
Run boy, run {Pv Alyssa}

avatar
Messages : 8
Âge : 26 ans
Type de Gastrea : Boa Constrictor Imperator
Métier : Hôtesse et danseuse de charme dans un bar - Tueuse
Habitation : Dans un petit studio spartiate en sous-sol d'un appartement à l'abandon
Enfant maudit



MessageSujet: Run boy, run {Pv Alyssa}   Dim 20 Juil - 22:34


Run Boy, Run
feat Alyssa Vojtech

♫ Il court, il court, le furet
Le furet du bois joli.
Le furet est bien caché
Mais sera-t-il le rester ?

La respiration haletante, l'homme courrait à en perdre haleine. Dérapant sur le sol boueux, il s'y étala de la façon la plus pitoyable qui soit mais, sans perdre une seconde, il se releva aussitôt, poussé par la force du désespoir. La peur donne des ailes dit-on et, dans ce cas-ci, le fuyard expérimentait parfaitement cet adage.
Nerveux, les yeux exorbités, il regardait frénétiquement derrière lui, scrutant les ténèbres nocturnes. Les ombres semblaient se déformer par moments et des frissons de terreur parcouraient avec violence le corps de l'homme. Malgré ça, un silence pesant régnait sur cette terre désertée et seul la respiration chaotique de l'humain et le vent semblait le troubler. Jusqu'à ce qu'un petit sifflement joyeux se fit entendre.
S’arrêtant une fraction de seconde dans son mouvement, l"homme tourna la tête en direction du sifflement. Les lèvres tremblantes, il entreprit d'escalader un arbre se trouvant sur son chemin. Sautant pour tenter d'attraper les branches basses, il réussit à s'en saisir d'une et tenta de se hisser sur cette-ci. Mais, sous le poids mal répartit de l'homme, la branche cassa et l'homme se retrouva les quatre fers en l'air sur le sol. Se relevant, il n'eut le temps que de se mettre à croupis sur le sol avant de se figer.

Avec une douceur inouïe, deux bras fins venaient de passer autour du cou de l'homme.
Les deux mains fines les terminant se rejoignirent, s’entrelaçant l'une avec l'autre alors que lentement, deux jambes nues vinrent ceinturer la taille de l'inconnu. Se mettant à trembler de peur, le pauvre bougre n'osait pas bouger alors qu'un visage fin sortait des ténèbres pour aller murmurer à son oreille avec un ton mielleux.

- Le numéro Treize vous souhaite une délicieuse nuit, Professeur Kabuki... 

Déposant un baiser doux sur la joue de l'homme, la jeune femme se mit à enserrer lentement le corps du dit professeur. Mué par un instinct de survie futile, l'homme se mit à gesticuler en tous sens, tentant de s'extirper de l'étreinte mortelle de la femme... En vain.
Bientôt, le bruit des os que l'on brise lentement vint se mêler aux hurlements de douleur qui déchiraient la nuit sombre. Cette cacophonie dura encore de longues minutes, la femme serpent prenant tout son temps, savourant ce moment, cette petite victoire.
Puis, lorsqu'il n'y eut plus rien qu'une bouillit immonde sur le sol, la jeune femme aux yeux flamboyants se releva doucement, époussetant machinalement son kimono échancré de ces taches rouges qui venaient de le souiller. Puis, se passant une main sur le visage, elle remarqua que quelques autres gouttes avaient giclé sur sa joue. L'essuyant du bout de l'index, elle leva légèrement le bras vers la voûte céleste, laissant la lune éclairer le rouge liquide qui imprégnait son doigt délicat.
Un sourire aussi pervers que soulagé se dessina sur les lèvres de la belle femme alors que pensivement, elle regardait la goutte de sang couler le long de son doigt.



Eyes are the Mirror of Soul
I was a Weapon ✖️ Dead List ✖️ Melody of Revenge


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Âge : 18
Type de Gastrea : Moustique Tigre
Métier : Aucun
Habitation : Appart à la Frontière
Fiche : Here
Enfant maudit



MessageSujet: Re: Run boy, run {Pv Alyssa}   Lun 21 Juil - 3:36
Tu gambadais a travers ton territoire de nuit, à la recherche de la moindre chose qui venait empiéter sur ton territoire. Tu connaissais bien la frontière depuis le temps que tu vis ici, la nuit était souvent ton terrain de chasse, tu traquais notamment les Gastrea. Sautant d'immeuble en immeuble, les mains toujours dans les poches, tu parcourais la frontière a une grande vitesse. La nuit te semblais calme, rien d'inquiétant, il était donc temps de rentrer.
Rebroussant chemin, tu avais entendu un cri, un cri qui avait percé la tranquillité de la nuit. Il venait d'un espace plutôt ouvert non loin de ta position actuelle. Tu réfléchissais depuis le toit d'un bâtiment d'ou il pouvait venir. Un espace ouvert probablement vu l’intensité... Tu leva ta tête vers la lune qui éclairait tout le quartier, aucun nuage à l'horizon, le ciel était parfaitement dégagé, et ta vue bien meilleure. En repensant au cri, tu t'imaginais qu'il venait d'un parc abandonné, un peu plus au Nord de ta position. Tu savais pertinemment que c'était le seul endroit assez ouvert et avec très peu de végétations si ce n'est deux ou trois arbres. La résonance de la bas était bien meilleure que dans le reste du quartier.
Te précipitant là-bas depuis les bâtiment, tu voyais au loin une personne éclairée par la lune. Sautant du haut d'un bâtiment pour t'accrocher a une petite plateforme, puis comme a ton habitude, tu descendais de terrasses en terrasse jusqu'à atteindre le sol. Enfilant ta capuche, puis ton masque à gaz pour cacher ton visage, comme tu le faisais tout le temps, tu marchais vers le parc, tout en remettant tes mains dans tes poches. Tu rentrais à présent dans cette zone abandonnée, qui ressemblait plus a un champs de guerre qu'a autre chose. De loin tu voyais une femme, et une puanteur de sang et de tripes malgré ton masque a gaz, remarque il n'avait pas de filtre. Tu ne comprenais pas ce qu'elle faisait. Elle semblait s’extasier sur le sang qui se trouvait dans la zone. En déduisant le cri de tout à l'heure c'était probablement elle qui avait fait ce carnage. Tu avance vers elle, et la contourne afin de te retrouver en face d'elle. Tu ne te montrais absolument pas agressive. De toute façon ici, c'est ton territoire, et puis en cas de pépin, ton héritage te protégeras. Si tu avais pu tenir tête au plus fort des Initiator, tu pouvais tenir tête a n'importe qui. Tu connaissais par cœur ton pouvoir à la fois immonde, mais également terrifiant. Mais malgré tout gamine, tu n'étais pas le genre de personne à t'en vanter.
Tu regardais de plus près ce massacre, tu avais déduis très rapidement qu'il ne s'agissait pas d'une personne de la sécurité civile. Tant mieux, tu enlevais doucement ta capuche et ton masque à gaz et remettais les mains dans les poches de ta veste. Ton regard était froid et sans émotions, tu regardais la femme qui se trouvais en face de toi, droit dans les yeux.
Tu te retournais et observait les bâtiments pour voir si il y avait d'autres invités par ici ou si vous étiez seules. Tu étais bien tranquille avec elle. Maintenant tu voulais des réponses, qui, et surtout pourquoi sur ton territoire. Depuis ta dernière rencontre avec le plus haut gradé chez la sécurité civile, tu avais reprise confiance en toi. Et à présent tu pouvais prendre la parole avec une personne beaucoup plus aisément, malgré qu'une timidité persiste.
Tu prenais enfin la parole...

"Bonsoir, je ne suis pas venue en tant qu'ennemie, sinon je ne serai pas ici a vous parler, vous seriez entrain de hurler de douleur. Mais qu'importe je ne viens pas vous menacer, simplement vous demander, pourquoi vous faites un carnage sur mon territoire ?"

T'étais directe gamine ! C'est bien tu fais des progrès ! Ta dernière rencontre t'as donc vraiment endurcie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 8
Âge : 26 ans
Type de Gastrea : Boa Constrictor Imperator
Métier : Hôtesse et danseuse de charme dans un bar - Tueuse
Habitation : Dans un petit studio spartiate en sous-sol d'un appartement à l'abandon
Enfant maudit



MessageSujet: Re: Run boy, run {Pv Alyssa}   Lun 21 Juil - 16:41


Run Boy, Run
feat Alyssa Vojtech

♫ Il court, il court, le furet
Le furet du bois joli.
Le furet est bien caché
Mais il n'a pas su le rester

Le sentiment de soulagement sans fin qu'éprouvait la jeune femme était sans nom.
Elle se sentait bien, divinement bien. Détendu au possible, comme si elle sortait d'un doux sommeil réparateur ou d'une séance de massage. Soupirant doucement, laissant son bras retomber le long de son corps, un mouvement non loin d'elle lui fit tourner légèrement la tête.
Dans l'ombre, se dessinait un corps fin et, rapidement, l'ex-cobaye put avoir à quoi ressemblait la personne qu'elle avait en face d'elle.
Masque à gaz sur le visage et capuche sur la tête, cette drôle de personne semblait être soit du genre prudent, soit tout simplement excentrique. Mais quoiqu'il en était, elle ne semblait pas particulièrement agressif. Tant mieux d'ailleurs, car le serpent n'avait pas franchement envie de se battre plus que de raison. C'était une tueuse, certes, mais elle n'était pas belliqueuse pour autant.
Clignant légèrement des yeux pour dissiper la couleur rouge qui les avait teinté, la danseuse récupéra ses yeux vert tirant sur le jaune, les déposant avec une certaine douceur sur l'inconnu masqué. Alors qu'elle allait parler, histoire de dissiper ce silence pas réellement agréable, son inconnu bougea finalement, retirant son masque, laissant apparaître le visage d'une adolescente. Et pour le cou, l'enfant maudit en fut suprise : elle ne s'attendait pas à tomber sur une personne de cet âge là en cet endroit. En tous cas, ce n'était certainement pas une civile... Un promoter peut-être? Ou alors une initiator?... Bah, dans le fond, ça n'avait aucune espèce d'importance et l'hôtesse s'en foutait royalement. C'était une gosse, c'est tout.

"Bonsoir, je ne suis pas venue en tant qu'ennemie, sinon je ne serai pas ici à vous parler, vous seriez entrain de hurler de douleur. Mais qu'importe je ne viens pas vous menacer, simplement vous demander, pourquoi vous faites un carnage sur mon territoire ?"

Et une gosse polie en plus ! Aussi décalé que ça pouvait paraître comme pensée au vue de l'endroit et de la situation, le serpent ne put s'empêcher de penser que ça faisait plaisir à entendre. En revanche, sa petite remarque sur le fait qu'elle aurait été en train de hurler plutôt que de l'entendre parler la fit sourire d'un air amusé. Elle était sure d'elle, certains auraient dit arrogante, et c'était un truc que la japonaise aimait bien. Un privilège de jeune en somme.
La laissant terminer sa phrase, elle lui répondit de sa voix douce, contrastant de façon assez effroyable avec le sang et les restes humains manifestant de sa violence passée. Le tout, en optant pour la diplomatie en prime.

- Votre territoire? Je m'en excuse, je n'en savais rien... Par conséquent, je suis désolée du désordre que j'ai causé mais je ne faisais que chasser en soit.  

Et pour le coup, ce n'était que la pure vérité. A vrai dire, elle ne savait pas même que l'on pouvait encore parler de territoire à une époque comme celle-ci. Mais bon, là n'était pas la question.
Reportant son attention sur la jeune ado, la jeune femme sourit avec douceur.

- Et avec tout ça, j'en oublie la politesse ! Je m'appelle Yokune Nushi, enchantée. Par ailleurs, si il y a quoique ce soit que je puisse faire pour me faire pardonner mon intrusion involontaire, n'hésitez pas à me le faire savoir, Mademoiselle... ?


Eyes are the Mirror of Soul
I was a Weapon ✖️ Dead List ✖️ Melody of Revenge


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Âge : 18
Type de Gastrea : Moustique Tigre
Métier : Aucun
Habitation : Appart à la Frontière
Fiche : Here
Enfant maudit



MessageSujet: Re: Run boy, run {Pv Alyssa}   Mar 22 Juil - 8:13
Tu la regardais, elle semblait reprendre ses esprits. Le silence fut long avant qu'elle ne te réponds. En l'observant de plus près, il était clair qu'elle n'étais pas d'ici. Les rares habitants d'ici tu les connaissais bien, tu ne les approchais pas et eux non plus. Elle devait d'un autre quartier donc. Tu attendais calmement sa réponse. Et celle-ci ne tarda pas.
Elle te vouvoya, toi ? Le sale monstre, la pauvre gamine qui faisait peur a tout le monde ? C'était assez étrange pour toi, elle devait simplement être polie. Tant mieux, au moins elle ne cherchait pas le combat. Elle parla de chasse, chasser ici ? Dans quel but ? Et en plus de tout cela, un humain ? Tu t'en fichais ce n'était pas tes affaires. Tu voulais simplement savoir ce qu'elle faisait ici, et tu avais obtenue ta réponse. Tu n'étais pas de la sécurité civile, il était inutile de la questionner sur autre chose pour le moment. Tu la regarda elle souriait. Toi avec ta tête de cadavre, tu ne disais rien, tu ressemblais a une pauvre gosse droguée, et complètement blasée de tout. Sans te laisser le temps de parler, elle parla a nouveau cette-fois ci pour se présenter. Yokune Noshi. Le nom te restas en tête, tu attendais qu'elle finisse pour te présenter a ton tour. Tu étais un monstre, mais tu n'oubliais en rien les bonnes manières. Elle parla même de se rattraper par rapport a ce qu'elle avait fait. C'était donc elle. T'observais le tas de chair, et tu pouvais constater que même les os ont été brisés. Elle devait être une maudite donc. Qu'importe tu n'étais pas du genre a demander service a autrui. Lorsqu'elle eut terminée, elle semblait te demander ton nom. Avant de répondre tu marchais autour du tas de chair pour regarder la composition de celui-ci. Des boyaux mêlés a de la peau, des muscles, de la graisse et des fragments d'ossements. Tu t'approchais de la chair en sortant tes mains des poches de ta veste. Tu regardais ta main gauche, et plus particulièrement tes doigts. Soudain tu laissa ton bras retomber, et une longue aiguille sortait de l'un de tes doigts de la main gauche. Tu l'as planta dans le tas en décomposition qui se trouvait par terre pendant quelques secondes, avant de retirer celle-ci et de replier l'aiguille a nouveau dans ton doigt. Tu remis tes mains dans tes poches en regardant celle qui t'avais parlée il y a quelques minutes.

"Nul besoin de vous faire pardonner, tant que vous ne me faites pas de mal a moi, vous n'avez pas besoin de le faire. Restez simplement un peu en retrait par rapport au morceau de bouillie qui se trouve par terre."

Tu attendais un petit moment avant de reprendre la parole, tu regardais quand est ce que l'effet de ce que tu avais injecté allais enfin commencer le nettoyage. La chair qui se trouvait par terre commençais à s'assombrir. Tu reprenais a nouveau la parole.

"Alyssa Vojtech. Dites-moi, vous parliez de chasse, était-ce un Gastrea, ou un infecté ?"  

Tu regardais a nouveau le tas qui jonchait le sol, pourrir complètement en devenant sombre sous les rayons de la lune. Et en dégageant une odeur pestilentielle. Tu t'éloignais de lui en direction de la femme, en attendant ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Run boy, run {Pv Alyssa}   
Revenir en haut Aller en bas
 

Run boy, run {Pv Alyssa}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alyssa Monks
» Battle Actrices Alyssa Milano VS Courteney Cox
» Besoin de vos votes SVP - SAMEDI 29 oct !
» Charmed - le dernier des derniers épisodes
» Modèle personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empyrean Nord :: La frontière-
Ruina Imperii by Yonaka Tsurugi on Grooveshark