Partagez | 
Morgan Thomas ; life is a crack.

avatar
Messages : 4
Âge : Vingt-deux ans
Métier : Tatoueur
Civil



MessageSujet: Morgan Thomas ; life is a crack.   Lun 28 Juil - 23:36
Prénom & Nom
Nom: Thomas ; la seule chose que son père lui a donné.
Prénom: Morgan ; comme les gonzesses, mais sans E.
Surnom: Il se laisse appeler Morgy parfois. Mais pas par tout le monde. Sinon, c'est le Balafré.
Âge: Vingt-deux ans ; Dix-sept en enfer, cinq sur terre.
Groupe & espèce: C'est un humain ; rien de spécial.
Métier: Tatoueur ; mais si vous avez besoin d'un peu d'herbe, il saura vous en procurer.
Lieu de vie: A Empyrean, dans un petit appart' qu'il loue en colocation.
Armes: Morgan n'est pas un tueur, c'est à peine s'il pourrait se servir d'une arme à feu. Mais énervez le un peu, donnez lui un poing américain et il saura quoi faire.
Signes particuliers : Une balafre sur le nez - un souvenir de son père - ainsi que deux tatouages. Le plus imposant est sur son torse. Le second, à sa gorge. Ils ne ressemblent à rien de particulier et n'ont de significations pour personne à part lui. Plus discret que le reste, il porte aussi un écarteur à l'oreille droite.
Tics, manies et habitudes : Il se passe la langue sur les lèvres lorsque quelque chose lui plait ou l'intrigue ; il fume, est dépendant et l'assume totalement ; il siffle des airs improvisés lorsqu'il est heureux ; il ne sort jamais sans son portable et ses écouteurs ; il ne sait pas cuisiné et est un vrai adepte des plats à emporter.
Orientation sexuelle : Pansexuel. Et oui, c'est surprenant.


Description générale
Minuit passé. Les chiffres brillaient sur l'écran de son portable, diffusant un petit halo de lumière dans les ténèbres de la nuit. Haut dans le ciel, le soleil avait fait place à la reine des ombres et à ses milliers de subordonnés. Ensemble, et tel un cortège royal, ils illuminaient la voûte céleste et, plus faiblement, la terre entière. Dans les rues désertes, les hommes avaient laissés place aux créatures de la nuit, aux monstres difformes qu'étaient les ombres dansantes sur le sol. C'était une nuit calme, silencieuse, sans histoire. Une nuit comme toutes les autres.

Reposé contre un mur, clope entre les lèvres et capuche rabattue sur son visage, se tenait Morgan. A l'accoutumée, il était vêtu d'un simple sweat noir, d'un jean qui, usé par les années, présentaient plusieurs déchirures et de grosses baskets qui avaient dues être blanches dans une vie antérieure. Il tenait dans sa main droite un vieux zippo, qu'il ne cessait d'ouvrir et refermer. Il était anxieux. C'était rare, très rare même, mais cela arrivait. « Retrouve moi devant les souterrains ce soir. C'est important. » Un message, rien de plus. Dans le genre, Morgan devait en recevoir au moins un tous les deux jours. Des histoires d'herbes, de mauvais plans ou tout simplement de bagnole qui déconnent. Alors pourquoi s’inquiéter ? Car la personne qui lui avait envoyé ce message, c'était son frère. Son grand frère même. Alex. Un type pour lequel Morgan n'avait plus eu d'affection depuis ses six ans, lorsque cet enfoiré s'était barré de la maison en laissant son cadet aux prises d'un père violent et alcoolique. Machinalement, il effleura du bout des doigts la large cicatrice qui lui barrait le visage de manière horizontale. Son père avait beaucoup bu ce jour là ... Poussant un soupir, il s'arracha aux ténèbres de son enfance et regarda une nouvelle fois l'heure. « Si t'es pas là dans cinq minutes, je me ... » « Tu te casses, c'est ça ? » Son corps dans sa totalité se crispa. La voix venait de sa droite, assez loin pour que la capuche qu'il portait lui empêche de voir son interlocuteur. Son frère. Il eut alors envie de fuir. De partir en courant. De jouer aux lâches. Tout était préférable à ce qu'il aurait vraiment souhaité : frapper. Encore et encore. Jusqu'à que le sang gicle et que les excuses se mêlent aux larmes de son frère. Mais aucun des deux ne se produisit. Il resta là, de marbre, n'osant même pas tourner la tête vers Alex de peur que la colère ne devienne trop forte. Il serra les poings. Déglutit bruyamment. Entrouvrit les lèvres ; sa cigarette chuta sur le sol. « Comme tu l'as fait. Il y a seize ans. » Il eut un silence. Long. Pesant « Tu aurais fait pareil à ma place. La vie était devenue impossible à la maison depuis la mort de maman. »[/b] Ce fut les mots de trop ; Morgan fit volte face et se jeta sur son frère. Malgré les dix années qui les séparaient, ils faisaient la même taille et possédaient une corpulence presque semblables. Morgan empoigna Alex par le col de son T-shirt. Il hurla plus qu'il ne parla. « C'est ton excuse ? Penses-tu vraiment avoir fait le bon choix en m'abandonnant là-bas ? » Morgan se calma légèrement. De sa main valide, il repoussa sa capuche pour laisser les rayons de la lune lécher son visage défiguré. « Regarde ce que tu m'as fait. » L'expression jusque là impassible d'Alex se décomposa à la vue de la cicatrice. A ce moment-là, il y avait aussi plusieurs bleus -Morgan était du genre bagarreur- mais cette balafre était si imposante qu'elle reflétait à elle seule toute la souffrance qu'avait endurée son petit frère durant son enfance. Plus que quiconque, Alex pouvait le comprendre. Il regarda, les yeux humides, son frère le lâcher et reculer de quelques pas. Il aurait voulu le prendre dans ses bras, lui donner une bonne tape dans le dos, comme le font souvent les hommes dans les films. Mais ce n'était pas un film. Et une bonne tape ne suffirait pas à effacer cette cicatrice. « Et toi, t'es partit quand ? » Morgan, qui s'efforçait de calmer sa colère, murmura plus bas qu'il ne l'aurait voulu. « A mes dix-sept ans. Je savais que, si je restais plus longtemps, j'aurai fini par le tuer. » Long silence ; tous deux savaient à quel point cela aurait été possible. Puis, finalement, Alex s'approcha un peu plus près de Morgan. Il plongea son regard dans le sien et, telle une confidence, il chuchota. « Il est mort, Morgan. Tué par l'alcool. »

Lorsqu'il rentra chez lui, le soleil se levait. Il était vidé, lessivé par ses émotions et sentiments. En à peine quelques heures, il avait retrouvé un frère et perdu un père. Il shoota dans une canette vide qui traînait là en se passant la langue sur les lèvres. Un sourire se forma sur son visage.  Que lui réservais cette nouvelle journée ?

À propos de vous
Pseudo: Morgan m'ira très bien
Âge: Dix-sept ans
Autres comptes: Non
Comment avez-vous connu le forum ? : Partenariat
Remarques et suggestions:
Personnage sur l'avatar: Original Character by Creature13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 300
Âge : 17 ans.
Type de Gastrea : Renard.
Métier : Initiator.
Habitation : Un appartement dans la zone résidentielle Sud.
Fiche : Ici.
Initiator



MessageSujet: Re: Morgan Thomas ; life is a crack.   Mar 29 Juil - 7:00
Bonjour, et bienvenue !

Alors j'aime beaucoup ton personnage (en plus il s'appelle comme moi à un e près du coup) et ta fiche, bien écrite et très agréable à lire ! Du coup je n'ai absolument rien à redire, et je te valide avec plaisir !

Pour la suite eh bien, je te laisse le soin de trouver des partenaires pour RP !

Au plaisir. ~




Comptes secondaires: Romano Rinaldi; Cornelia O'Connell; Felicia Faulkner

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruina-imperii.forumactif.org
 

Morgan Thomas ; life is a crack.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les illustrations de Thomas Nast
» Thomas Mann
» [Collection] Morgan Kane (Champs Elysées)
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux portes d'Empyrean :: Recensement :: Admis-
Ruina Imperii by Yonaka Tsurugi on Grooveshark