Partagez | 
Une vie après la mort [Styx]

avatar
Messages : 10
Âge : 33 ans
Type de Gastrea : Crabe
Métier : Demandeur chez pôle emploie
Habitation : Carton dans les égouts
Maudit



MessageSujet: Une vie après la mort [Styx]   Sam 6 Sep - 22:27
Vagabond fou et dénigré, connais la joie que la mort peut administrer.


Circulant parmi les vivants, son âme rôde parmi les morts, ou presque. Il espère trouver quelque chose par ici, parmi toutes ces pierres gravées de noms aussi différents soient-ils, où des squelettes et corps humains dénués de chair y sont ensevelis. Lui-même ne sait pas quoi, mais il a cette impression étrange et cette petite voix dans sa tête qui lui disait d'aller par là, en direction du cimetière. Un bon début de schizophrénie dans l'était actuel des choses car cette voie le mena à nul part, mais seulement dans un lieu ou l'on pouvait tenter le diable.

En titubant entre les pierres tombales presque toutes recouverte de terre, il s'arrêta devant une sépulture, interpellé par quelque chose. « Riot Amagera... ». Ce nom sonnait creux à ses oreilles, mais une légère impression de déjà-vu lui traversa vaguement l'esprit, à coté se trouva un certain Daemon dont le nom fut effacé pour nul ne sait quelle raison...


Dum continua sa marche matinale, le soleil venait à peine de se lever pour partir se cacher derrière les plus gros nuages L'ombre de celui ci recouvra plus de la moitié des tombes, ainsi que le corps de Dum tout entier.

Il n'y avait rien à faire dans un cimetière à part peut être rire des morts parce qu'on est toujours en vie ou le traverser et prier pour que chaque âme repose en paix. Mais ce n'était pas du tout le cas de Dum, son état mental lui aurait interdit : faire l'une de ces deux choses ne lui ressembleraient pas du tout. Il était plus dans un délire de paranoïa, de peur qu'un mort se réveil, mais il trouverait tout de même la joie, une joie pour tenter la science et l'occulte : l'expérience de retuer un mort.


« Alors, vous ne vous réveillez pas ? »

Il commença à appeler les morts par leurs prénoms, mais rien ne ce passa. Puis viens l'idée de profaner une tombe : Il arma donc son arme pour s'amuser à frapper les pierres tombales jusqu'à en casser quelques unes, mais toujours aucune réaction paranormale...

« Alors, que faites vous ? La vie après la mort n'existe pas ? »

Il continua sa ronde ridicule en répétant cette phrase idiote, mais il ne savait pas qu'il n'était pas seul au cimetière...

Vivant qui ne chérit pas sa vie comme un trésor sera un jour enterré parmi les morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
Âge : 30
Type de Gastrea : Axolotl
Métier : Criminel/Tueur/Psychopathe
Habitation : Empyrean Nord
Fiche : Here
Enfant maudit



MessageSujet: Re: Une vie après la mort [Styx]   Dim 7 Sep - 1:46
Nouvelle journée de défonce totale, punaise j'avais réussi à me faire planer avec des pillules piqués dans un cabinet médical du centre ville, et pour une fois qu'elle étaient costaud je n'allais certainement pas m'en plaindre. Je ne sentais ni mes mains ni mes pieds, pourtant j'étais bien conscient, du moins je crois ? Oh bof je m'en tapais complètement, l'état dans lequel j'étais n'était pas fameux et pour une fois que mon don ne cherche pas a ma guérir inutilement j'en profitais un max. Je savais pas vraiment ce qui se passait dans ma tête ce jour-là. je me suis mis a gueuler, a rigoler, puis a pleurer, je sais pas trop pourquoi mais mon corps faisait ça automatiquement, c'était un peu comme la branlette, le fait de chier ou de pisser sur les murs dans les endroits publiques. Rapidement mon esprit fut envahis d'étranges pensées sur la mort, sur la vie d'après, je me demandais ce qu'il y avait après la mort, mais j'avais beau retourner la question dans tout les sens je ne trouvais aucune réponse logique. Dieu ? Enfer ? Paradis ? Ça existe tout ça ? Bah je sais pas j'y ai jamais mis les pieds, et de plus je ne les sentais même plus. Mais mon brillant esprit m'indiqua ou chercher la réponse ! Non pas dans une bibliothèque vu que ma logique était à chier et que j'étais complètement défoncé. Mais plutôt dans un cimetière, si je peux rentrer en contact avec les morts ils me diraient comme ça se passe après la mort, si y'a toujours de quoi picoler et de quoi se défoncer ou que c'est naze à chier. Sans plus attendre je m'équipais comme si j'allais au combat, sabre, et gants métalliques, on sait jamais si je tombe sur un fantôme agressif fallait que je le décapite ! Pauvre connard les fantômes sont immatériels ! Ah bon ? Et qu'est que t'en sais toi le putain de cerveau ? Rien du tout abruti mais dépêche d'y aller.
Voilà que je me parlais à moi même ouaaaais génial quoi de mieux que de se faire une petite conversation. Sautant par la fenêtre de ma planque, je me suis écrasé de l'avant dernier étage comme une vraie merde au sol, heureusement qu'il n'y avait personne qui avait vu ça, je me relevais après quelques secondes le temps que les blessures disparaissent, sur le coup je prenais encore deux pilules de ce truc qui vous fait réfléchir comme un philosophe après une branlette. Oui parce que je n'allais nulle part sans cette philosophie médicale !

Après je ne sais combien de temps et de mal à marcher je suis arrivé au cimetière ou il n'y avait une nouvelle fois personne. Cool comme ca je pourrais discuter avec tout les morts en même temps ! Au loin je ne comprenais pas bien ce qui se passait mais un type semblait parler à un tombeau, bordel il avait du trouver le moyen de parler aux morts ! Je me suis précipité pour arriver près de lui, il était entrain de casser les tombes, j'avais déjà du mal a garder les yeux ouverts, je comprenais pas vraiment, mais il devais sans doute s'agir d'un grand rituel. Puis il se mit a tourner en rond en répétant une phrase qui bouleversait même les codes de la société, surement un philosophe lui aussi, comme moi ! Je me suis approché de lui en ayant un réflexe que tout gentleman aurait.

"Je crois savoir ce qu'il vous manque mon ami !"

Je lui tendais alors les quelques pilules qui me restaient afin de le connecter lui aussi au, euh bah je pense grand tout ? Dieu ? Je sais pas trop en faite...
Je me retournais enfin vers une tombe qu'il avait abîmé, je voyais plus vraiment le nom.

"Personne ne veut répondre, mais je me suis demandé ce qu'il y avait après la mort ? Vous voulez bien me répondre ? Ça m'évitera de vous pisser dessus monsieur ou madame. OH ET PUIS JE M'EN TAPE RÉPOND MOI !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 10
Âge : 33 ans
Type de Gastrea : Crabe
Métier : Demandeur chez pôle emploie
Habitation : Carton dans les égouts
Maudit



MessageSujet: Re: Une vie après la mort [Styx]   Dim 7 Sep - 18:35
On peu maintenant dire que Dum à créée le cimetière d'un cimetière.

Fier de son résultat plutôt « artistique », il prit une pause lorsqu'il vit la silouhette d'un homme sinistre s'approcher de sa position. La visage de cet homme était ravagé, malgré son apparence sportive, ses yeux étaient plissés, son nez presque rouge et sa bouche asséché par on ne sait quoi. Il ressemblait tout simplement à un Zombi, et c'est sur ce moment de réflexion que Dum s'interrogea : « Bordel, voilà enfin un de ces putains de mort ! Je vais le masssacrer ! »


Non, sa première phrase d'approche était plus que humaine et il en débordait une joie qui pourrait presque être suspecte vu la situation. L'homme tendit la main, Dum pris les deux pilules donné par le garçon et les avala avant que ce dernier se retourne brusquement.

« Dis moi garçon, si tes pilules peuvent me permettre de voir les morts, t'es un génie... » Dit-il après les avoir consommée

Sa voix devint de plus en plus faible et son esprit devint de plus en plus brouillon. Ca y est, Dum était fou de joie, son sixième sens était en train de se développer grâce à ces pilules magiques. Le généreux donateur parlait tout seul quelques mètres devant Dum, et quand la drogue fit effet après quelques secondes il ouvrit grand les yeux et posa son regard directement sur la chevelure de son partenaire défaillant mental.

« La vie la mort, mais qui nous dirige aussi ? Il s'arreta un moment, avala la bave qui sortait en filait de sa bouche et reprit. Dieu le diable... je sais pas du tout ce qu'il y aura après tout ce merdier. J'en ai vu aucun des deux, mais grâce a tes merdes collègue, je pense que je suis sur le point d'apprendre une révelation ! »

Un large sourire s'afficha sur sa bouche. Ses dents ressortaient elles aussi, comme sa bave qui commençait à trop s'accumuler autour de sa langue. Il toucha l'épaule de son « partenaire » comme pour l'appeller, et posa enfin sa main dessus pour avoir toute son attention.

« Je pense que... je pense que si je croise le diable, je saurais que Dieu existe aussi..., les membres de son corps sont devenu tout mou à l'instant ou il fini sa phrase, regarde, REGARDE !  Il est en train de me posséder ! Je suis en train de mourir et le diable possède tout ceux qui meurent, voilà la réponse !! »

Sa main s'écrasa contre sa cuisse, ses jambes flanchèrent et il tomba sur les fesses juste après.

« Camarade... tu n'est pas d'accord avec moi ? Ma vie est déjà si vide, je ne veux pas encore connaître ce vide après ma mort, je veux réincarner !! »

Il ne savait vraiment plus ce qu'il disait, la drogue était trop forte pour un non habitué, mais il commençait à peine de ressentir les vrais effets de ces cachets. Son esprit brouillé commençait à prendre forme et a faire surgir un esprit philosophique, mais pour l'instant il était étalé comme une bouse de chien par terre, en train de tapoter une tombe en l'appelant "mon ami" et à s'excuser d'avoir tout ravagé.


[HORS RP : Fuck les fautes, fuck la vie, j'ai corrigé et modifié la quasi totalité du rp mais il a fallu que mon internet saute au moment que j'ai posté.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
Âge : 30
Type de Gastrea : Axolotl
Métier : Criminel/Tueur/Psychopathe
Habitation : Empyrean Nord
Fiche : Here
Enfant maudit



MessageSujet: Re: Une vie après la mort [Styx]   Mar 9 Sep - 15:42
Gé quoi ? Je comprenais un mot sur deux, l'effet se corsait au fur et a mesure et je n'arrivais plus du tout a me concentrer. J'écoutais cet homme parler sans vraiment réfléchir au sens de ses phrases. Si j'avais bien compris il parlait de vie, de mort , puis dieu le diable ? J'en sais rien moi, je me considérais déjà comme un démon pour cette ville, et les choses en dehors de la ville étaient encore pire que moi. Je me contentais simplement de lui répondre ce qui me passait par la tête ! Non pas un truc pervers pour une fois.

"Ouaaaaais camaradeeee."

Puis il souriait, il était donc encore plus défoncé que moi, la chance... Il posa sa main sur mon épaule je ne sentais même pas j'essayais simplement de garder mon équilibre afin de pas tomber. A croire ses paroles il était entrain de se faire posséder par le diable ?! Mais merde je savais pas que c'était possible, hormis une femme à vie bien emmerdante ou alors une bonne chiasse rien ne peut te posséder ? Si ? Tout cela me laissait perplexe, mais je pouvais pas réfléchir a plusieurs choses à la fois après tout je ne suis qu'un mec faut pas trop m'en demander merde.
Une nouvelle fois je lui répondis en essayent d'être philosophe pour ma seconde réponse.

"Franchement j'en sais foutrement rien, essaye de pas crever."

Je le regardais entrain de se ramollir puis tomber sur ses fesses, je ne sais pas comment je faisais pour rester débout, mais d'un coup sec je me suis écrasé par terre les fesses devant afin de m'asseoir comme je pouvais. Puis je l'écoutais comme un psy qui écoute son patient. Le pauvre homme il voulait donc se réincarner après sa mort.

"Mais si tu te réincarne, tu seras donc une nouvelle forme de vie, et donc tu seras immortel et puis le cycle se répétera éternellement, c'est peut être ça le vide ultime, commencer une vie en tant que Sauterelle puis se faire gober par un crapaud. Etre un gastrea puis se faire tuer par des enfants maudits, ou alors être riche et le rester. En réalité je sais pas trop si ma phrase a un sens ou si elle n'a ni oreilles ni queue, mais je crois bah... en ce que je dis !"

I have no fuckin' idea, a propos de ce que je racontais, mais je pense que j'agissais bien ! Et puis je vidais tout ce que j'avais a dire, comme quand on se vide après une pizza bien épicée.
Finalement je m’allongeais sur le sol du cimetière en parlant à l'inconnu.

"A ton avis, si Dieu existe il est ou ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 10
Âge : 33 ans
Type de Gastrea : Crabe
Métier : Demandeur chez pôle emploie
Habitation : Carton dans les égouts
Maudit



MessageSujet: Re: Une vie après la mort [Styx]   Ven 12 Sep - 18:46
Les deux hommes étaient des épaves, pire que des tétraplégiques. Des légumes paralysés et cloîtrés au sol. Immobile devant une tombe comme pour la pleurer, mais les seules gouttes qui tombaient sortait de leurs bouches. Défoncé comme après avoir bu des tonnes de litres d'alcool, deux petites pilules avaient suffit pour mettre Dum dans un était psychologique intense. Il regardait le ciel avec fermeté : ses yeux ne se décrochaient pas des nuages qui vagabondaient dans cette couleur grisâtre. Son camarade, totalement mort lui aussi, continuait à débattre sur le sens de la vie et de la mort, pas que Dum n'y prêtait pas intention, il mit quelques minutes avant de répondre et d'ainsi continuer ce débat interminable entre deux cas de la société. Tout ce que disait son partenaire était fort intéressant à ses yeux, malgré son était flasque et sans émotions, il prit la parole pour répondre à une question avec le plus de sérieux possible :

« Je ne sais pas si Dieu existe. »

Tout simplement. Cette question le laissa perplexe, il se frotta les cheveux brusquement avant d'en placer une autre.

« Personne n'a encore jamais vu Dieu ni le Diable, et les morts ne pourront pas nous le dire à moins qu'ils se réveillent. Bordel, ce que j’aimerais mourir pendant un instant rien que pour voir les réponses à toutes ces putains de questions... »

Dum essaya de bouger ses bras comme pour prendre son arme. Qu'avait-il en tête ? Il se précipitait de plus en plus, son corps tremblait comme atteint d'une crise d’épilepsie tout ça pour bouger l'avant bras pour prendre un sabre coincé sous sa jambe. Ça l’énervais, et il le fit remarquer.

« Putain de merde ! J'arrive pas à bouger mon bras ! Vite aide moi ! Aide moi à me tuer, je veux connaître les réponses au plus vite ! »

Le spectacle était surprenant, voir un homme se débattre est une chose, mais quand seulement la tête bouge et que le corps reste immobile, cela ferait presque rire n'importe qui dans une telle situation.

Il lâcha enfin l'affaire et abandonna l'idée de se suicider sois même, il en attendait beaucoup de son partenaire, il avait oublier de préciser qu'il voulait une mort lente pour entrevoir absolument tous les détails de la vie après la mort.


« Dire que pour une fois j'ai eu une bonne idée... tu ne crois pas que c'est ca, la solution à toutes nos question ? »

Bien sur, il ne savait pas qu'il ne pouvait pas ressuscité après... mais sa défonce le mettait dans le déni. Il le savait bien, mais il essayait d'en profiter un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une vie après la mort [Styx]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une vie après la mort [Styx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LE "après la mort"
» Après la Mort
» Plus de 15 ans après sa mort, le corps d'un homme a été retrouvé à son domicile de Lille
» Où va-t-on après la mort ?
» La vie après la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empyrean Nord :: Le cimetière-
Ruina Imperii by Yonaka Tsurugi on Grooveshark