Partagez | 
The stranger and the Scorpions - Chi / Chisei

avatar
Messages : 13
Âge : 30
Type de Gastrea : Axolotl
Métier : Criminel/Tueur/Psychopathe
Habitation : Empyrean Nord
Fiche : Here
Enfant maudit



MessageSujet: The stranger and the Scorpions - Chi / Chisei   Dim 7 Sep - 1:21
9h du matin, quelque part dans la zone résidentielle Nord...

Il pleuvait ce jour-là.
Posé contre un mur, les bras croisés, j'attendais dans l'entrée d'un bâtiment miteux un informateur que je payais une fortune afin de rester au courant des choses les plus discrètes qui se passent à Empyrean. Tout doucement l'orage commençait a se manifester, mais toujours aucun signe de l'homme que j'attendais depuis maintenant un sacré moment.
Une demi-heure était déjà passée, qu'il se pointait enfin. Courant sous la pluie il me rejoignait rapidement et tout se passa très rapidement comme d'habitude. Il sortit de son sac à dos une enveloppe large et relativement grosse contenant toujours un dossier sur les activités inconnues par la masse dans cette ville. De mon coté je sortais deux grosses liasses de billets que j'avais accumulé au fil des diverses missions ou plutôt assassinats effectué pour des clients divers et variés.
La transaction se passa très rapidement et on se séparait sous la pluie et l'orage qui grondait non loin.
Sous cette même pluie glaciale je me précipitais de rejoindre mon chez moi, l'enveloppe sous la main afin de la protéger un maximum contre cette averse. Assez rapidement je rejoignais ma planque et sans plus attendre décidais d'ouvrir la fameuse enveloppe tout en me déplaçant chez moi afin de me poser dans mon vieux canapé. Listant le dossier que je venais de sortir je ne trouvais pas grand chose d'intéressant dans les premières pages, quelques rapports de la sécurité civile qui faisaient le point sur leurs missions, quelques rapports également me concernant et des avis de recherche à mon nom, avec une belle somme à la clé, malheureusement pour eux ils me voulaient vivant, et ça, ça risquait d’être difficile. M'enfin pas très important, je ne trouvais pas grand chose qui retenais mon attention, je commençais déjà à bouillonner vu la somme que j'avais payé. Mais souligné d'un marqueur fluo, je trouvais une adresse située dans la partie sud de la ville, dans un endroit assez isolé, une maison ou un bâtiment je ne savais pas ce que c'était, en lisant plus loin j'avais vu une note laissée par l'informateur.

Vous qui cherchiez a rentrer en contact avec des gens qui vous ressemblent  depuis un moment rendez vous a cette adresse et vous trouverez deux sœurs, qui d'après certaines sources font le même "métier" que vous.

Cette petite note m'interpellais, étrangement je me sentais excité mais également méfiant, des gens qui font le même boulot que moi ? C'est pas ce qui manque dans cette ville, et j'en connaissais beaucoup, surtout beaucoup qui étaient tombés dans les filets de la sécurité civile. Est ce qu'on voulait me tendre un piège tout con, ou alors ces personnes là valaient le coup d’œil d'après l'informateur ? Difficile à dire. De plus je suis de nature méfiante et je ne serai jamais parti enquêter la bas, mais étant donné que je suis aussi de nature légèrement perturbé et que je m'ennuyais comme un rat mort n'ayant aucune mission à faire cela valait le coup d’œil. Et puis si c'était un piège je trouverais un moyen de m'échapper facilement vu mes capacités.

Regardant rapidement par la fenêtre, il ne fallait pas compter sur la météo, la pluie s'intensifiait et l'orage se faisait de plus en plus fort, mais au moins il y aurait moins de monde dehors.
Mettant ma longue lame en varanium dans son fourreau situé dans le dos, et enfilant mes gants métalliques afin de m'aider à grimper sur les divers bâtiments si cela devait arriver, je resserrais simplement les lacets de mes rangers puis me dirigeais vers la sortie de ma planque. Claquant la porte derrière moi je me suis mis a courir comme un fou à travers le quartier nord en direction d'un contournement afin de ne pas avoir à passer par le centre ville pour arriver a destination.

Rapidement trempé de la tête aux pieds je sprintais sous les bruits de l'orage qui déchirais le ciel. Et j'ai tout de même mis pas mal de temps afin de rejoindre ne serait-ce que le quartier indiqué. Quant à l'adresse c'était une autre paire de manche, je ne connaissais pas aussi bien cet endroit que le reste de la cité, il m'a fallu un peu de temps pour m'organiser et me retrouver, de plus le torrent qui s’abattait sur moi ne m'aidais clairement pas...

Après de longues minutes j'avais trouvé mon chemin et j'avais entrepris de me mettre en direction de l'adresse. Bien entendu je ne trouvais pas du premier coup, et cet endroit n'était pas comme le reste, ici les maisons se faisaient bien plus rares, je ne savait même pas qu'il existait un lieu pareil à l'intérieur des murs. personne dans les rues, en même temps vu la météo c'était normal. Mais je me sentais tout de même mal à l'aise dans ce quartier.

L'endroit que je cherchais se présenta à moi plus rapidement que je ne le pensais. Il s'agissait d'une maison, plutôt jolie, sympa comme endroit pour des assassins... Non sérieusement ? C'était quoi ça ? Si il s'agit d'un piège il est vraiment mauvais. N'étant pas forcément d'humeur je me suis littéralement jeté dans la gueule du loup, sans même inspecter les alentours de la maison j'ai sauté par dessus ce qui semblait être un muret avant de me retrouver face a la porte d'entrée. Et là une nouvelle question existentielle se posa à moi, devais-je frapper à la porte ou la défoncer ? Restons raisonnable, on va frapper à la porte comme toute personne qui se respecte. Frappant une première fois sans réponse, j'attendais quelques instants avant de refaire la même manipulation. Toujours rien... A présent j'étais prêt a faire quelque chose que ferais une personne qui ne se respecte pas vraiment... Sans plus attendre, j’essayais d'ouvrir la porte mais celle-ci était verrouillée, équipé de mes gants métalliques je n'ai eu aucun mal a écraser la serrure et à ouvrir la porte qui donna sur un couloir, j'entrais sans plus attendre en essayent de refermer la porte derrière moi mais dommage, la serrure écrasée elle ne voulait plus de refermer, d'un coup de pied violent j'ai l'ai poussé afin qu'elle se referme tout en la défonçant un peu plus. Mais au moins maintenant elle était bien fermée ! Bon ok c'était pas le meilleur moyen d'arriver chez des gens mais j'en avais rien a carrer. J'attendais à présent simplement dans le couloir pour voir si quelqu'un allait se présenter à moi ou si je devais attendre les propriétaires. A première vu ce n'était donc pas un piège de la sécurité civile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4
Âge : 15
Type de Gastrea : Scorpion
Métier : Tueuse à gage
Habitation : Quartier Sud
Fiche : <a href="http://ruina-imperii.forumactif.org/t211-chisei-miura" class="postlink">Everything is okay.</a>
Enfant maudit



MessageSujet: Re: The stranger and the Scorpions - Chi / Chisei   Dim 7 Sep - 18:15
Aujourd'hui... j'ai brutalement assassiné une famille de fonctionnaires. Les parents avec leur deux enfants, tôt le matin, pendant que la pluie faisait rage à l'extérieur. Comment ça s'est passé ? Je me suis infiltrée en passant par la fenêtre des parents en la cassant. Alors qu'ils venaient à peine de se réveiller, je n'ai pas hésité à trancher la tête du père avec mon katana. Pour éviter que sa femme se mette à crier je l'ais rapidement aggripée par le cou et je lui ait injecté dans le bras une quantité significative de venin mortel. Habituellement, le venin agit sur le coup et la victime est incapable de faire quoi ce que soit. Elle est paralysée de partout jusqu'à une morte lente mais certaine.

Je me suis ensuite promené un peu partout dans la maison. Je prenais les objets de valeur et un peu de la nourriture qu'ils avaient. Mais précisement je fouillais pour voir s'il n'y avait pas d'autre personne dans la demeure. Et si. Deux enfants dormaient dans la même chambre, paisiblement. Je les ait brusquement réveillé et je les ais emmener vers le salon. J'étais assise sur le canapé, en train de manger les sucreries qu'ils avaient. Juste comme ça je voulais aborder une petite conversation avec eux. C'est rare que je parle avec d'autre gens.

" Ça doit être sympa d'aller à l'école, se faire des amis hein? " leur dis-je, sans vraiment réfléchir

Je sortis donc mon katana, tâché du sang de leur parent. Je leur avais posé une question, les deux petits refusaient de répondre. Je commençais à m'impatienter rapidement et je sauta sans hésiter sur un des enfants pour l'assassiner brutalement à coup de couteau. L'autre enfant, terrifié, tenta de s'enfuir en allant se cacher dans la salle de bain. Voyant que mon katana et mes couteaux étaient tâché de sang, de décida donc d'en finir avec lui à mains nus. Je marchais en directement de la salle de bain. J'ouvrit la porte et je remarque le petit enfant qui tentait de s'échapper à l'extérieur par la fenêtre. Je l'aggrippa violement et je plongea sa tête dans l'eau du bol de toilette. L'enfant se débatait sans relâche, jusqu'à ce qu'il n'en pouvait plus. Il arrêta de bouger. C'était fini.

Bref, ça n'avait rien d'étonnant comme soirée. C'était la routine quoi, assassiné les gens. Je rentrais chez moi peu après, déposa le sac remplis de nourriture et je me précipita vers la salle de bain, question de nettoyer l'horreur que j'ai commis plus tôt. Au fur et à mesure que je laissais l'eau couler sur moi, cet eau devenait rouge et commençait à tâcher le bain. Jamais à deux reprise c'était le sang de la même personne. Alors je me posais des questions, comme le genre de vie qu'ils avaient mené, ou encore quel type de personne ils étaient. Même si je ne resens pas vraiment d'émotions, j'étais extrêmement jalouse. Parfois je voulais pleurer comme je le faisais si souvent quand j'étais jeune. En vain.

Après avoir fini de prendre ma douche, je marchais vers ma chambre quand j'aurais cru entendre un bruit. Sans trop m'en soucier, j'enfilais mes habits de nuit, je commençais à être morte de fatigue. Puis je me précipitais vers la cuisine, question de manger un truc avant d'aller me coucher. C'est une de mes habitude, j'ai tout le temps faim, je mange tout le temps. Puis quand fut le temps de retourner dans ma chambre pour aller me coucher, il y avait soudainement une personne devant moi, je ne savais pas qui c'était, mais il semblait assez vieux et grand quand même. Difficile à dire quand même, j'étais fatiguée et je voulais aller rejoindre mon lit.

" Qui êtes-vous... ? "

J'avais laissé mes armes dans ma chambre, et à présent cet homme bloquait mon chemin. Où était la grande soeur ? J'en savais rien. Mais la prochaine fois que je la croiserai, elle me donnera certainement une grosse claque. J'ai laisser un intru entrer.


"Je suis l'ombre qui ne te lâchera jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4
Âge : 19 ans.
Type de Gastrea : Scorpion (rôdeur de la mort)
Métier : ...
Habitation : Du luxe !
Enfant maudit



MessageSujet: c23848   Dim 14 Sep - 15:21
Chi no Ko était assise dans un fauteuil confortable avec un roman policier dans la main. La pièce était éclairée par la seule lumière vacillante de la flamme d'une bougie qui fondait tranquillement. Sa main libre était posée sur la joue de la jeune fille qui tournait la dernière page de son livre où l'enquête était résolue et le meurtrier emprisonné. Cet assassin avait beau avoir donné du fil à retordre aux enquêteurs de l'histoire, il avait commis des erreurs. Et ces erreurs l'avait mené tout droit derrière les barreaux. Hmpf... Elle était certaine de ne jamais commettre de telles bourdes. Il serait bête de finir dans une prison une fois encore... Chi ferma son livre et le posa sur la table à côté de son fauteuil, juste à côté de la bougie qu'elle éteignit en écrasant la mèche entre ses doigts. Il ne faisait pas beau dehors, la pluie battait sur la fenêtre de la pièce. Chisei était-elle de retour ? Il fallait lui demander comment s'était passé sa "mission" d'aujourd'hui. Comme d'habitude, la maudite s'attendait à des résultats irréprochables.

Chi no Ko se leva de son fauteuil et s'étira en posant son regard sur la porte de la pièce. Elle pouvait entendre l'eau qui circulait dans les tuyaux de la maison : sa soeur devait être en train de laver le sang sur son corps. Un sentiment de satisfaction s'empara de son être pendant quelques secondes, mais disparu aussi vite qu'il était arrivé. La miss soupira avant de s'approcher de la porte et de sortir de la pièce plongée dans le noir. Toute la maison était sombre, en fait. Les lumières n'étaient presque jamais ouvertes. Maintenant qu'elle se trouvait dans le couloir, Chi pouvait entendre sa soeur marcher non loin. Puis d'un coup, elle entendit du bruit dans le hall. Quelqu'un... Cognait à la porte ? Chi écarquilla les yeux, s'imaginant immédiatement le pire. Elle fonça dans sa chambre pour agripper son katana avant de se diriger à pas de loup vers l'entrée. Lorsqu'elle atteignit les escaliers, elle vit sa soeur et un inconnu. Dans la maison. Comme ça. Et qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle lui demandait qui il était en restant plantée là. Chi no Ko fronça les sourcils. Sans quitter le duo des yeux, la jeune fille se mit à descendre les marches sans faire de bruit. Elle dégaina son katana d'un coup, attirant l'attention des deux personnes en bas. Son visage devint immédiatement de marbre. Elle posa un regard noir sur sa soeur. Là, elle n'était pas contente du tout.

Puis, elle fixa l'intrus alors que ses yeux passaient du noir au rouge et qu'elle finissait de descendre les escaliers. C'était un jeune homme complètement trempé qui avait défoncé la porte pour s'introduire dans sa maison. Quelle en était la raison ? Aucune idée et ce n'était pas important. Chi no Ko s'en moquait de savoir si c'était pour un cambriolage ou pour toute autre raison ; ce qu'elle voulait maintenant, c'était l'éliminer. Elle s’avança doucement vers l'inconnu sans le quitter des yeux alors qu'elle prit la parole, s'adressant strictement à sa soeur d'un ton à la fois doux et glacial, très peu rassurant.

- Chisei, tu viens de commettre un erreur impardonnable...

Puis elle se mit en garde, sur le point d'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
Âge : 30
Type de Gastrea : Axolotl
Métier : Criminel/Tueur/Psychopathe
Habitation : Empyrean Nord
Fiche : Here
Enfant maudit



MessageSujet: Re: The stranger and the Scorpions - Chi / Chisei   Mar 30 Sep - 8:04
Les propriétaires étaient déjà là, et bien parfait. L'une des deux filles me fit faire une grimace lorsqu'elle demande qui j'étais... J'étais un peu déçu, mais bon tout le monde ne me connaissait pas vraiment a ce que je voyais. Je soupirais rapidos avant de répondre calmement.

- Vous n'avez jamais vu ma tête sur des affiches de wanted en ville ? Je suis déçu.

Je ne disais rien de plus pour le moment. Mon regard se posa très rapidement sur la seconde jeune femme qui était légèrement plus agressive, bon certes je peux comprendre sa réaction surtout après avoir démolis l'entrée, mais je n'étais pas un ennemi, enfin si j'étais l'ennemi de quasiment toutes les honnêtes personnes de la ville et de la sécurité mais ca c'est une autre histoire. Fallait que je désamorce la situation d'autant plus que la pluie m'avait bien énervé, mais je faisais profil bas tout en me disant t'es pas venu ici pour dégainer ton arme crétin !

- Bon je suis pas venu chez vous en tant qu'ennemi, qu'on soit d'accord, je sais très bien qui vous êtes, les informations dans cette ville circulent plus vite que vous pouvez le penser. D'ailleurs ça m’étonne que la Sécurité n'ai pas débarqué en masse chez vous encore, mais vu que moi je suis au courant de votre situation ils le seront bientôt aussi, faudra pas vous étonner si vous devez changer de planque.

Marquant une pause pour bailler, parce que ouais j'étais fatigué et la météo n'arrangeait rien. Au moins même si je tombais enrhumé avec toute cette pluie je pouvais guérir en quelques instants donc je ne m'inquiétais pas. Bref je reprenais la suite en m'appuyant contre le mur le plus proche laissant toujours mon arme dans le dos.

- Si je suis venu ici aujourd'hui chez vous, c'est tout con. J'ai un truc a vous proposer, ou plutôt j'ai besoin de vos services a long terme.

Pour le moment je ne disais rien de plus attendant de voir leur réaction. Je tournais la tête vers la serrure avant de les regarder a nouveau puis de reparler.

- Au faite désolé pour la serrure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The stranger and the Scorpions - Chi / Chisei   
Revenir en haut Aller en bas
 

The stranger and the Scorpions - Chi / Chisei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pirates des Caraïbes 4: On stranger tides
» Scorpions
» PIRATE OF THE CARIBBEAN : ON STRANGER TIDES - JACK SPARROW (DX06)
» Scorpions
» BabySoul - Stranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empyrean Sud :: La zone résidentielle sud-
Ruina Imperii by Yonaka Tsurugi on Grooveshark